Osez vous remettre au centre

Published by admin7745 on

Osez vous remettre au centre...

Respecter ses sensations intérieures..

Nous est-il possible de respecter nos besoins et nos sensations profondes…nous est-il possible de dire, de se dire avec simplicité à l’autre… Dire simplement dans quel état nous nous sentons, sans faire de concessions avec soi-même, sans prendre les besoins de l’autre en charge, juste dire … Ce qui se passe en nous en étant sincère avec soi-même. C’est un exercice compliqué que de s’autoriser à s’écouter avec justesse et empathie. Sans avoir peur de passer pour une «chieuse» , une égoïste ou une lunatique. Et sans tomber non plus dans l’hyper attention et devenir totalement insupportable! Mais sans plus, non plus, faire passer les besoins de tout le monde dans la « maison » avant les siens. Faire un travail de remise au centre de sa vie c’est donner un peu plus d’importance à la personne que l’on est et à ce dont elle a besoin pour s’épanouir. C’est un exercice pas toujours simple, car nous avons été habituées (les femmes spécialement) à être celles qui sacrifient nos besoins, pour satisfaire ceux des autres… Nos enfants en priorité, mais nos hommes aussi, nos familles, nos parents…surtout quand nous avons eu l’exemple de mère sacrificielle toute notre enfance, il est « normal » de reproduire… Cependant il est urgent de vous demander si cette façon de fonctionner est bonne pour vous? Êtes-vous heureuse et épanouie? Si oui alors il n’y a rien à changer c’est que vous devez y trouver votre compte, mais sinon, alors, il est temps d’entamer un petit travail d’autorisation, de vous, à vous-même.

Bien sûr quand les enfants sont bébés, il est très difficile de ne pas faire passer leurs besoins avant les nôtres, cependant si cela ne met pas leur équilibre et leur développement en péril, il est aussi important de ne pas vous oublier totalement dans votre maternité. Toutes femmes a le droit d’avoir quelques minutes à elle pour se doucher, manger, aller aux toilettes, faire un peu d’exercice, une sieste, ou juste prendre l’air. Certaines d’entre nous, n’en trouvent même pas le temps. Mais c’est avant tout parce qu’elles ne se le donnent pas. Remettons-nous au centre en nous accordant le droit d’avoir quelques besoins fondamentaux et arrêtons d’être nos propres victimes, victime d’un mécanisme que nous avons mis en place par mimétisme (transgénérationnel) ou pas croyance, ou par peur, ou encore par faute de nous donner assez de valeur et d’amour. Nous croyons qu’en nous sacrifiant pour les autres nous existons, nous sommes indispensables et donc aimées… Mais c’est en fait assez faux… La première personne qui devrait nous aimer et nous respecter c’est nous-mêmes. Juste un peu, juste ce qu’il faut pour ne pas s’oublier totalement dans la marée des besoins de tous ceux qui vous entourent. Bien sûr vous ne pourrez plus vous poser en victime, quand ils ne vous reconnaîtront pas comme vous l’attendiez en leur disant « avec tout ce que j’ai fait pour toi » mais en revanche vous arrêterez d’être victime de vous-même et aurez moins besoin de la reconnaissance extérieure, car vous vous la donnerez et du coup vous pourrez commencer à faire les choses par envie et non par devoir, sans attentes et donc vraiment avec le coeur, car vous pourrez être vraiment disponible et non plus envahie… C’est à vous d’apprendre à poser vos limites claires, bien sûr quand on a pas l’habitude et que l’on commence à se dire, à s’autoriser, nos proches peuvent en être déstabilisés, alors ils vont nous reprocher de devenir égoïste ou de changer, mais ce n’est pas grave c’est un apprentissage que vous comme eux avez à faire… et petit à petit ils s’habitueront … Comme vous … et vous trouverez plus de joie et de bien être .. Petit à petit ils vous verront plus épanouies, plus souriante, et comprendront que vous ne faites que prendre un peu “soin de vous” … Quand on demande aux autres de changer pour nous et qu’ils en sont incapables (c’est en général le cas) mais que nous avons vraiment besoin que la situation ou la relation change, la seule personne qui a le pouvoir de faire quelque chose, c’est nous même et c’est vrai à 100% et pour toutes situations. Quand on bouge, ça bouge! Alors si vous en avez marre de ce que vous vivez au quotidien, devenez actrice de votre réalité, et changez, bougez, vous verrez que les autres ne pourront plus continuer à avoir le même comportement habituel avec vous, car il ne vous trouveront plus à l’endroit où ils ont l’habitude que vous soyez, vous aurez bougé!

C’est une prise de pouvoir sur votre vie, une autorisation que vous avez à vous donner à vous-même et d’agir en fonction…

Vous aurez peut être besoin d’un soutien pour amorcer ce changement de paradigme et c’est aussi pour cela que les thérapeutes biodynamiques sont formés, accompagner le déconditionnement et soutenir le mouvement… Je vous invite si vous avez la volonté de commencer à prendre soin de la magnifique personne que vous êtes et avez besoin de soutien à me contacter via le formulaire ci dessous…

Elsa Lepescheux 


0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *