Derrière le masque

Published by admin7745 on

Derrière le masque

“Le regard de celui qui m’aime, ce regard qui voit en moi ce que je suis dans ma profondeur me place dans mon royaume, me remet dans la lumière originelle. L’amour voit ce que les autres ne voient pas. Il voit derrière les apparences, derrière toutes ces protections que je me suis constituées pour protéger mon coeur . Pendant toute la vie, je suis menacée de toutes parts et tous ceux qui veulent m’imposer leurs vues. Je me protège toute une vie durant. Mais le regard qui m’aime fait fondre toutes le carapaces dans lesquelles je me suis cachée autrefois pour survivre.”~ Christiane Singer
Christiane singer toujours tellement profond et éclairé!… “ je me suis caché autre fois pour survivre” cette dernière phrase fait profondément écho en moi… Écho au masque social solidement ancré a nos visages…La persona le masque qui nous définit aux yeux du monde d’après Carl Gustav Jung , et l’importance de ne pas s’y identifier totalement sous peine de se perdre profondément… l’importance d’avoir conscience que ce que l’on donne a voir n’est pas totalement celui ou celle que nous somme en réalité… le travail thérapeutique nous permet de plonger en nous pour découvrir notre vraie nature et nous aider à lui faire suffisamment confiance pour peu à peu baisser le masque… et vivre en étant soi même au grand jour… pour se faire il faut avoir sut faire la paix avec ce que nous considérons et jugeons comme des faiblesses, des petitesses, des erreurs, nettoyer la transmission transgenerationnelle du sac à dos familiale, se distancier de la vision des autres sur nous, des attentes et des injonctions familiales et societales, se dès identifier de ce que nous croyons “être” mais qui n’est en fait que le résultat de notre histoire (névrose ou drame familial) ,sur notre identité… le noyau sein comme nous l’appelons dans le jargon biodynamique est notre joyaux, et c’est ce qui nous fait souvent peur de dévoiler au monde car ce trésor renferme notre puissance, notre vérité notre beauté intrinsèque et il est souvent plus facile de paraître comme les autres ternes et banal que de laisser jaillir sa lumière et son authenticité… derrière notre masque nous protégeons notre singularité, notre vulnérabilité, notre candeur… mais quand nous rencontrons un être qui voit au delà du masque malgré tout nos efforts à le maintenir solidement figé… alors soudain nous nous sentons plus nu que jamais et c’est la que le texte de christiane singer cité plus haut prend tout son sens … l’amour voit ce que les autres ne voient pas…
Elsa Lepescheux

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *